A vouloir trop donner, à offrir sa confiance
On finit par s'blesser, commettre l'imprudence
Y'a rien à gagner, à part un coup de couteau
Qu'on nous aura planté , un jour dans le dos.

A vouloir trop offrir, on y perd chaque jour
On n'fait que souffrir, au seul nom de l'amour !
On sourit à l'espoir perché sur notre épaule,
Et on finit à l'abbatoir, comme une vulgaire bestiole...

A vouloir trop aimer, à trop vouloir y croire
On y perd sa fierté, et c'est contradictoire,
Trop de choses à payer quand on fait trop confiance
Faut encore se relever, repousser l'échéance

J'ai voulu trop donner, j'y ai laissé des plumes,
Je m'suis même blessée, j'ai goûté l'amertume,
J'ai joué et perdu, de trop nombreuses fois,
On m'a bien trop mordue, pourtant j'avais le choix

J'ai voulu trop offrir, j'ai souffert et aimé
Et même s'il faut souffrir, si c'est le prix à payer
Je continuerai encore à donner, à donner
Et avec le sourire, je promets de gagner.

Je donnerais mon âme, je donnerais ma vie
Et même ma dernière larme, si vous avez envie,
Je ne suis pas de celles qui se laissent abattre,
Et même si je chancelle, j'serai là à combattre...

Je choisis la confiance, je choisis l'amitié
Je choisis la décence, et la fraternité.
Je choisis la confiance, je choisis l'amour
Je n'suis pas méfiante, je n'ai pas d'recours