05 juillet 2010

ghana contre l'australie

ScreenShot001

Après avoir joué plus d’une heure à dix, l’Australie a résisté à la fougue ghanéenne lors de la rencontre du Groupe D disputée ce samedi 19 juin au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg.

Davantage que le point du nul qui permet aux Aussies de rester en vie, c’est le caractère et la volonté de jouer qui ont du plaire à Pim Verbeek sur son banc. Dans le camp d’en face, malgré le deuxième but du tournoi d'Asamoah Gyan, Milovan Rajevac regrettera le manque d’efficacité de ses jeunes troupes en supériorité numérique.

Désireuse de se racheter après son entame catastrophique face à l’Allemagne (0:4), la formation océanienne se présente avec un visage plus offensif, Harry Kewell remplaçant numériquement Tim Cahill, plus défensif, suspendu. Les intentions australiennes se concrétisent rapidement avec une frappe de Brett Holman, bien repoussée par Richard Kingson après une hésitation de sa défense (8’). La punition ne tarde plus. Marco Bresciano fait parler sa puissante frappe sur coup franc, Kingson ne peut maîtriser. Holman est à l’affût et inscrit le premier but australien du tournoi (11’, 0:1).

Les Ghanéens tombent de haut mais le réveil est efficace. Sur un débordement d’Ayew côté droit, le fils d’Abedi Pelé centre en retrait pour Jonathan Mensah dont la reprise ne fait pas trembler les filets, mais le bras de Kewell, resté sur sa ligne. Le capitaine australien n’aura porté le brassard que 24 minutes, et les Aussies n’auront mené au score qu’un petit quart d’heure, Gyan transformant le penalty (25’, 1:1).

Gyan qui ne rit pas
La maîtrise est désormais ghanéenne, pour le 100ème match d’une équipe africaine en Coupe du Monde de la FIFA, mais les attaquants ne semblent pas particulièrement inspirés par cette statistique. Gyan multiplie les mauvais choix ou les contrôles ratés, et quand il s’approche du but de Mark Schwarzer, la réussite n’est pas au rendez-vous. D’abord sur une frappe du gauche trop molle (60’), puis un centre depuis l’aile droite que Prince Tagoe aurait pu couper s’il chaussait une pointure en plus (66’), enfin sur une ouverture de Kevin Prince Boateng, avec une frappe sans contrôle (70’).

Du coup, les Australiens reprennent espoir, mais ni la tête de Scott Chipperfield sur un centre de Luke Wilkshire (66’), ni le face-à-face de ce dernier avec un Kingson impérial (72’) n’animent le tableau d’affichage.

Il y avait trois points en jeu pour se rapprocher des huitièmes, chaque équipe n’en prendra qu’un. Suffisant pour le Ghana pour prendre la tête du groupe, indispensable pour l’Australie pour continuer à rêver.

Posté par totomenard à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ghana contre l'australie

Nouveau commentaire