stephane-houdet-et-les-bleus-bien-lances

 

PRÉSENTATION :
Créé dans les années 80, le tennis en fauteuil roulant est devenu en quelques années l'une des disciplines les plus populaires à travers le monde. La pratique de celle-ci se fait sur toutes les surfaces (résine, béton poreux, moquette, terre battue, synthétique).
Le tennis paralympique comporte 4 disciplines : le simple homme, le simple dame, le double homme, le double dame.
 
RÉGLEMENTATION :
Le règlement appliqué est celui de la Fédération Française de Tennis (FFT) à l'exception de quelques adaptations liées à la pratique en fauteuil roulant. L'adaptation principale est le droit de laisser rebondir la balle deux fois avant de la frapper.
En compétition, deux catégories existent :
- la catégorie « Quad » regroupant les joueurs ayant une atteinte fonctionnelle aux membres inférieurs et supérieurs.
- une catégorie rassemble tous les autres joueurs. Ils évoluent sur l'ensemble du circuit dans des divisions par niveau de jeux (tableau principal ; second tableau B, C, D) et non par niveau de handicap.
 
HANDICAP DES PARTICIPANTS :
- Paraplégiques, tétraplégiques et assimilés
- Amputés de membres inférieurs et assimilés
- Personnes atteintes d'un handicap physique entraînant une perte fonctionnelle nécessitant la pratique en fauteuil roulant.
 
MATÉRIEL :
La mobilité, atout essentiel en tennis, amène les joueurs à faire l'acquisition d'un fauteuil spécifique : cadre rigide doté de 3 roues ou 4 roues, ultra léger, très maniable, permettant des démarrages, des pivots performants et une parfaite stabilité grâce à des réglages personnalisés (carrossage des roues, assise et positionnement).
Certains accessoires permettent d'optimiser la performance en fonction du handicap du joueur : cale-genoux, ceinture de maintien, sangles, quatrième roue stabilisatrice positionnée à l'arrière.