6038e87518d49dea967dc183eb303724

 

PRÉSENTATION :
La voile, sport dont les athlètes et les supporters sont parmi les plus passionnés, constitue l'une des rares activités sportives où l'âge des athlètes n'a guère d'importance en termes de performances, l'expérience qui s'acquiert au fil des années venant pallier une résistance corporelle diminuée.
Lors des épreuves de voile des Jeux Paralympiques, les athlètes, qui concourent sur des embarcations de type Sonar et 2,4 mR, sont appelés à affronter non seulement leurs adversaires mais les éléments imprévisibles de la nature.
Une grande variété de handicaps est concernée par la voile tant les formes de pratique sont variées : bateau léger, multicoque, collectif ou habitable, loisir, tourisme ou compétition. La richesse des situations pédagogiques mises en place pour résoudre les problèmes d'équilibre, de déplacement et d¹autonomie et le projet individuel, détermineront les limites de cette discipline.
 
RÉGLEMENTATION :
En international, 2 séries sont devenues officiellement paralympiques : le Sonar à 3 équipiers et le 2.4mR en solitaire, forme évoluée du Miniji.
Chaque avis de course précise les règles spécifiques à la classe et à l'épreuve, dans le strict respect des règlements de la navigation et de courses, édictés par la FFV et l'ISAF, Fédération Internationale de Voile. L'ISDF, section « handivoile » interne à l'ISAF, régit toutes les particularités de la voile paralympique.
 
HANDICAP DES PARTICIPANTS :
Participent des athlètes non ou malvoyants, de même que des personnes handicapées moteur ou physique.