A longueur de journée, penser à quelqu'un
Tout en sachant que je suis la dernière de ses préoccupations
Que ça sert à rien d'éprouver de la passion
Et encore moins du chagrin

J'ai fait la connerie
De faire de lui une sorte de priorité dans ma vie
Alors que je ne suis même pas une option dans la sienne
Je me tais mais souffre de façon quotidienne...

Je m'oblige à refouler mes larmes
Pas envie qu'autour de moi on s'alarme
Pourquoi toujours me mettre dans cet état pour ce type ?
M'enfermer dans une bulle que rien ne dissipe...

Y a tellement de choses que j'aimerais qu'il me dise
Mais ça reste uniquement des fantasmes
Ou plutôt une preuve d'une profonde bêtise.